pêche en mer et surfcasting devenir partenaire opalesurfcasting.net
couteau gaine
Bannière parrainée par : pecheetmer.com

La seiche - Sepia officinalis

samedi 1er novembre 2008. 
38339  
6
 

Nom scientifique : Sepia officinalis ( linnaeus - 1758 )

Noms vernaculaires français : seiche, margate, morgate

Nom vernaculaire anglais : Common cuttlefish

Famille : Sepiidae Ordre : Décapode Classe : Céphalopode

Seiche
Sepia officinalis

Description : céphalopode assez trapu, elle possède de gros yeux et 10 tentacules munis de ventouses qui entourent sa bouche ( son bec ). La seiche est connue pour sa capacité à se fondre dans son milieu grâce à sa technique de camouflage qui lui permet de changer de couleur en moins d’une seconde à l’instar du caméléon : le mimétisme.

Os de seiche

nage :

La seiche se déplace de différentes façons.

-  Elle peu faire des déplacements lents et cours. Ou, à la manière d’un hélicoptére, s’orienter dans les 3 dimensions dans une sorte de "vol" géostationnaire grâce à ses deux nageoires latérales qui ondulent le long du corps.

Les images ci-dessous, filmées au large des Pays Bas, Oosterscheldedam, montrent à quel point cet animal est habile : on voit la vitesse à laquelle défilent les éléments en suspension dans l’eau, et l’incroyable stabilité avec laquelle la seiche se maintient dans le courant.

-  Elle peu se projeter vers l’arrière en aspirant l’eau de mer et en l’expulsant par une cavité mobile et orientable placée sous la tête. Cette cavité est appelée siphon.

-  Elle peu également utiliser ses tentacules pour se déplacer en s’appuyant sur le sol ou sur les obstacles rencontrés.

-  Le plus souvent, elle combine les différentes techniques.

Un nuage d’encre :

Lorsqu’elle se sent pourchassée ou menacée, la seiche peut émettre un nuage d’encre qui la dissimule et déroute de son poursuivant.

Une seiche sachant chasser sans se faire chasser ... :

Lorsqu’elle est vivante, la combinaison de cette mobilité et de ses capacités de camouflage rendent la seiche difficile à detecter par ses prédateurs. Ces derniers se contentent souvent des cadavres qui sont blancs et bien visibles. Elle n’utilisera son jet d’encre qu’une fois detectée.

Cette mobilité et son habileté à se camoufler en font aussi un chasseur redoutable pour les crabes, crevettes et petits poissons qu’elle approche à la façon d’un félin avant de se précipiter sur sa proie.

Régime alimentaire : crabes, crustacés, petits poissons, crevettes

+ video attaque d’un crabe

Reproduction : La ponte a lieu en juin juillet. Les œufs ressemblent à une grappe de raisins noirs et sont d’ailleurs communément appelés raisins de mer. Ils sont accrochés à un rocher ou une algue, voir des supports issus des activités humaines.

Ponte de seiche
Les oeufs de seiche forment une grappe et sont communément appelés raisins de mer.

Taille : jusqu’à 40 cm

Taille minimale de capture autorisée (maille) et législation :

  • -
  • Décret n°90-618 du 11 juillet 1990 :
  • Au sens du présent décret, est autorisée comme pêche maritime de loisir la pêche dont le produit est destiné à la consommation exclusive du pêcheur et de sa famille et ne peut être colporté, exposé à la vente, vendu sous quelque forme que ce soit, ou acheté en connaissance de cause.

Préférences : les fonds sableux où elle se fond dans le décor

Périodes et techniques de pêche :

-  on la rencontre généralement dès le mois d’avril et surtout en mai

-  la seiche se pêche à la turlutte en bateau ou à partir d’un quai

Turlutte japonaise

-  elle se prend également dans les filets au mois de mai

-  il est préférable de se munir d’une épuisette pour la pêche de ce céphalopode

-  les pêcheurs qui utilise un crabe, un poissonnet ou une crevette bouquet en tant qu’appat peuvent quelquefois être agacés par nombre de touches trés violentes mais infructueuses. Ces touches sont le fait de seiches qui capturent celui-ci, et s’enfuient promptement.

Conservation et utilisation en tant qu’appât :

-  la seiche se conserve au frais pour une utilisation rapide

-  on peut la congeler

-  on peut aussi acheter la seiche fraîche chez le poissonnier - La seiche congelée ou décongelée des hypermarché est bien moins appétissante. Elle a subi différent traitement pour sa conservation.

-  cela concerne tous les céphalopodes (seiche, calamar, poulpe ..) : n’hesitez pas à retirer la peau avant de l’utiliser. C’est même trés recommandé pour une meilleure libération des effluves. Certains n’hesitent pas non plus à lacérer la chair.

-  on trouve aussi de petites seiches prête à l’emploi sous vide et dans une saumure dans certains magasins de pêche.

Poissons ciblés : bar , roussette, merlan , morue, congre...

Remarques :

-  plusieurs espèces de seiches fréquentent notre littoral

-  les os de seiche peuvent servir aux oiseaux d’élevage qui y font leur bec

-  l’encre de la seiche était autrefois utilisée pour écrire. Elle est comestible et parfois utilisée pour colorer les pâtes.

Une initiative de pêcheurs de seiche bretons :

Ces pêcheurs ont pour technique de pêche d’immerger des casiers dans lesquels les seiches se sentent en sécurité pour se reproduire, pondre et mourir. Remontés, les casiers étaient vidés des prises faites et nettoyés au jet d’eau alors que les grappes d’oeufs de seiches y étaient collés.

Les pêcheurs se sont rendus compte du gâchis et de la perte de ces futures prises. Ils ont pris comme initiatives de placer les casiers contenant des oeufs dans des bassin s ouverts à sur la mer jusqu’à éclosion des jeunes seiches. Un exemple de la prise de conscience de la gestion de la ressource par les pêcheurs professionnels

Plus d’informations sur la seiche :

Toutes les vidéos en consultation gratuite du CERIMES, CEntre de Ressources et d’Information sur les Multimédias pour l’Enseignement Supérieur

Tous les articles concernant la seiche sur Opalesurfcasting.net

Référence(s) taxinomique(s) :


Partager cet article !


Site réalisé avec SPIP StopForumSpam charte d'usage opalesurfcasting.net
>> >> >> ...